51. Les courses virtuelles vous motivent-elles ?

Elle se multiplient sur Zwift ou Strava. Certaines ont même un t-shirt et médaille de finisher. Mais ces courses vous motivent-elles ?

Avec le coronavirus et le confinement, de nombreuses courses ont été reportées et annulées. Et dans le même temps, les plateformes comme Zwift ont pris de l’ampleur avec des entraînements et des courses.

Et désormais ce sont les courses virtuelles qui se développent avec t-shirt et médailles de finisher. Mais est-ce qu’elles vous motivent ? Est-ce qu’elles remplacent vraiment les courses ?

Rejoindre des courses Zwift

Zwift est une application qui permet de participer à des entraînements et courses virtuelles par écran interposés. Elle a commencé avec le cyclisme. Les participants branchent leur home-trainer sur l’application et peuvent rouler dans le monde entier. Même les pros l’utilisent et des compétitions ont été organisées par ce biais. Pendant le confinement l’utilisation du service a bondi.

Zwift s’est ouvert à la course à pied. D’abord il était possible de courir le long des circuits de vélo, mais seul. Maintenant il y a aussi des événements et des courses organisés.

Pour participer, il faut un tapis, une connexion internet et un capteur. Soit un qui se fixe soit qui se fixe sur le côté du tapis et le connecte, soit un capteur de foulée qui communique avec l’application.

N’ayant pas de tapis de course, je n’ai pas testé. Un jour peut-être 😉

Les courses et challenges sur Strava

D’autres courses virtuelles sont organisées via Strava. Vous connaissez les habituels challenges, mais il est possible d’utiliser le service pour créer de vraies courses. Elles ont des classements et même pour certaines des médailles, T-shirt de finisher et des frais d’engagement.

Le principe est celui d’une course habituelle dans le village du coin. Vous vous inscrivez en ligne. Vous devez courir le jour prévu soit dehors sur le parcours de votre choix, soit sur votre tapis. Vous synchroniser ensuite votre montre et Strava va établir le classement.

La fondation New York Road Runners (NYRR) qui organise chaque année le marathon de New-York mais aussi Global Running Day a son challenge virtuel avec six épreuves. Certaines épreuves sont gratuites, mais si vous payez et terminez vos courses vous êtes éligible à un dossard payant pour le très populaire semi-marathon de Brooklyn.

Vous pouvez aussi participer au Bigfoot challenge. Vous vous inscrivez sur leur site pour la distance de votre choix (5km marche-course au marathon), payez les frais d’inscription, courez aux dates prévues. Vous intégrez le classement et vous recevez t-shirt et médaille.

En France Running Heroes avec Puma et i-run organisent les 20 et 21 juin 2020 le 10km Free to Run. Le principe est le même. Vous payez 10 euros pour vous inscrire, dont 6€ seront reversés à l’UNICEF, car il y a comme souvent un côté caritatif mis en avant. Les 4 euros restants financent l’organisation.

Il y a un classement à l’issu, des prix pour les premiers et des cadeaux tirés au sort pour les finishers. Et vous pouvez acheter un pack finisher pour avoir votre t-shirt et votre médaille. Cela vous coûtera 16 euros ce qui fait un 10km à 26 euros. Pas donné !

Et puis je me suis demandé si ça me motivait réellement

En fait j’ai failli m’inscrire. J’ai reculé devant le prix et je me suis demandé si ça me motivait réellement. Autant la course Les coureurs ont du coeur m’avait motivé, autant là j’ai freiné.

Le côté course et classement n’est pas pour moi. En plus le règlement est assez précis puisqu’il faut faire 10,5km maximum et pour être bien classé il faut bien entendu un terrain plat. Moi qui aime bien courir sur mes montagnes c’est raté.

Et surtout il n’y a pas ce qui m’excite dans une course. Le monde, l’ambiance, les encouragements. En fait vous payez 10 euros pour courir seul dans votre coin. Et pour le caritatif je peux donner directement 10 euros à l’UNICEF.

Alors aucun intérêt ces courses virtuelles ?

C’est à a chacun de voir. Moi elles me motivent assez peu même si je suis curieux de l’expérience Zwift. Mais une course virtuelle m’intéresse quand même. C’est le prestigieux Marathon de Boston.

Reporté puis finalement annulé à cause du COVID, le marathon de Boston 2020 sera virtuel. Vous devrez le courir dans les limites imparties et il sera qualificatif pour l’édition 2021. Et avouez que courir Boston est un chouette projet.

Et vous qu’en pensez-vous ? Dites-le-moi sur les réseaux sociaux et le groupe Facebook.

— Bertrand

0 comments… add one

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *